Eviter les éditeurs prédateurs

Sur le web, les éditeurs de pseudo-revues scientifiques, ou éditeurs prédateurs, profitent du besoin qu’ont les chercheurs de publier et du modèle auteur-payeur de la publication en libre accès.

Le but des éditeurs prédateurs (predatory publishers) est de gagner de l’argent sans se soucier de promouvoir ni de pérenniser les résultats de la recherche scientifique. Le processus éditorial, la gestion financière et le fonctionnement de leurs revues sont opaques et sans rigueur scientifique.

Ces éditeurs publient couramment des articles déjà publiés ailleurs (c’est le plagiat), de la pseudoscience, de faux résultats, des conclusions éthiquement inacceptables.

Ils envoient des spams aux chercheurs pour les inciter à rejoindre leurs revues. Leurs délais de publication sont très courts. Les articles sont acceptés après un processus de révision par les pairs (peer reviewing) inexistant ou superficiel.

Découvrez les indices caractérisant les éditeurs prédateurs, les outils et conseils pour les débusquer. Découvrez aussi d’autres formes de prédation : éditeurs d’ouvrages et de thèses, pseudo- revues de prestige, faux congrès…

Publiée : 12/06/2015

Bookmark and Share

Cookies de suivi acceptés